Librairie Basta! Chauderon
Petit-Rocher 4
1003 Lausanne
021 625 52 34

chauderon@librairiebasta.ch

Horaires
lundi : 13h30 - 18h30
mardi à vendredi : 10h - 18h30
samedi : 10h - 17h

Librairie Basta! Dorigny
L'Anthropole
Université de Lausanne
1015 Lausanne
021 691 39 37

dorigny@librairiebasta.ch

Horaires
lundi à mercredi : 9h - 17h15
jeudi : 10h30 - 17h15
vendredi : 9h - 17h

Horaires d'été des Librairies

Basta Dorigny allège un peu ses horaires pour l'été.

Du 22 juin au 24 juillet :

Ouvert du lundi au jeudi, de 10h à 15h.

Vendredi, fermé.

Les libraires prendront des vacances du 27 juillet au 16 août.

Basta Chauderon et Obsession

De juillet à fin août:

Fermé les lundi.

Ouvert du mardi au vendredi de 10h00 à 18h30 et le samedi de 10h00 à 17h00

Les libraires seront en vacances du 27 juillet au 10 août inclus.

Bel été à toutes et tous !

 
Mercredi, 07 Mai 2014 11:09

Le marxisme analytique - Fabien TarritFabien TARRIT, Le marxisme analytique. Une introduction critique

Paris : Syllepse (coll. mille Marxismes) , 2014


******** Critique de François Villars suivi d'une réponse de Fabien Tarrit + débat ********

 

Dans le monde francophone, il faut reconnaître que le marxisme analytique est fort mal connu. Ceux qui ont entendu parler de ce courant ont souvent de lui une image déformée. Un lieu commun répandu est notamment que le marxisme analytique consiste en une refondation du marxisme sur les bases de l'individualisme méthodologique propre à la théorie économique néo-classique (cette idée que le point de départ de toute analyse sociale doit être les choix supposés rationnels des individus, tout phénomène collectif n'était qu'une « somme » des choix individuels).

Lire la suite...
 
Lundi, 18 Mai 2015 11:18

L'introduction de l'assurance invalidité en Suisse - Virginie Fracheboud

Virginie Fracheboud, L’introduction de l’assurance invalidité en Suisse, 1944-1960

Lausanne, Éditions Antipodes, 2015, 215 pages, 32 fr.

En citant la formule « La Suisse a été épargnée par la guerre, mais non par la misère », Virginie Fracheboud rappelle que la revendication d’une assurance invalidité faisait partie des exigences de la Grève générale de 1918. Cependant, comme il n’y a guère, en Suisse, de mutilés que l’on croise dans la rue, le Conseil fédéral se contentera de faire inscrire ce droit dans la Constitution en 1925. Après le second conflit mondial il n’y a pas plus de mutilés physiques, mais la démocratie témoin est parmi les derniers pays européens à n’avoir pas encore résolu le problème et le Parti socialiste insiste pour le coupler avec l’AVS alors en gestation. L’AVS instaurée en 1948, il faudra encore onze ans pour que le parlement vote la loi d’application.

Lire la suite...
 

l'aveuglement saramagoSaramago José, L'aveuglement

Paris, éditions Points, 2008. 380 pages 12CHf.

 

Un seul sens vous manque et tout est sans dessus-dessous.

Dans L'aveuglement Saramago, auteur portugais, imagine un monde ou sévit soudainement une cécité épidémique. Sans raison un homme perd la vue au volant de sa voiture et transmet aux personnes qui ont été en contact avec lui son affection. Surnommée "mal blanc" par les autorités, car les nouveaux aveugles voient tout blanc, comme éblouis en permanence, la maladie se propage à une vitesse terrifiante et reste incompréhensible. Seule une femme, épouse d'un ophtalmologiste maintenant inutile, reste capable de voir et guide sa troupe d'aveugles dans l'asile où ils sont mis en quarantaine. Seule témoin oculaire d'un monde devenu fou, car littéralement sans discernement, elle persévérera à aider ces compagnons dans une société effondrée.

Lire la suite...
 
Mardi, 02 Décembre 2014 12:26

Ni cru, ni cuitMarie-Claire Frédéric, Ni cru, ni cuit: Histoire et civilisation de l’aliment fermenté

Paris, Alma éditeur, 2014, 359 pages.

Lorsque vous serez attablé devant votre festin de Noël, un verre de bon vin à la main et dans l’autre une tranche de pain toastée recouverte de saumon gravlax, le plateau de fromages attendant patiemment la fin du repas, regardez bien ces aliments que vous vous apprêtez à engloutir goulûment. Ils ont un point commun, ils sont tous fermentés. D’ailleurs si vous les regardiez d’encore plus près peut-être verriez vous les micro-organismes qui les ont transformés en délices encore à l’œuvre.

La fermentation est un processus naturel largement méconnu du grand public, mais qui intervient dans la fabrication de nombre d’aliments de tous les jours. Pain, vin, bière, choucroute, charcuterie, poisson (le hareng saur par exemple). Il aura fallu attendre Louis Pasteur pour comprendre ce qu’étaient ces organismes qui transforment la nature de ces produits. Bactéries, levures, moisissures, braves petites choses qui d’un produit brut peuvent faire une merveille.

« La fermentation ne se produit pas sans la vie, c’est sa caractéristique principale .»

Lire la suite...
 

Au bonheur des lettresAu bonheur des lettres – recueil de courriers historiques, inattendus et farfelus

Paris, Editions du Sous-sol, 2014, 368 pages.

À l’époque de l’email il devient rare de recevoir dans sa boite aux lettres autre chose que des factures ou des publicités navrantes. Faut-il le croire, cela n’a pas toujours été le cas. Le présent ouvrage compile 125 courriers d’auteurs connus, ou pas du tout, à des destinataires renommés ou oubliés. Sur papier à lettre, manuscrite, tapée à la machine, gravée dans une noix de coco (JFK) ou sur une écorce de bouleau au XVe siècle, drolatiques, colériques ou poignantes ces missives font encore leur effet.

On retiendra Elvis Presley offrant ses services à Nixon pour combattre les communistes, Nick Cave envoyant bouler MTV et leur récompense, Jack l’Eventreur et sa lettre de l’enfer, les derniers mots de Virginia Woolf ou encore celle d’un esclave évadé à son ancienne propriétaire intitulée « Misérable femme ! ».

Lire la suite...
 
Lundi, 01 Décembre 2014 16:46

Riche, pourquoi pas toi ? - Pinçon-CharlotMarion Montaigne, Michel Pinçon et Monique Pinçon-Charlot, Riche, pourquoi pas toi ?

Paris, Dargaud, 2014, 133 pages.

 

« Notre spécialité, c’est les riches. On a écrit une dizaine de bouquins sur eux. Ça fait près de 30 ans qu’on les étudie de près. » Les sociologues Monique et Michel Pinçon-Charlot sont devenus des personnages de bande dessinée pour mettre leur travail à la portée d’un large public. En suivant leurs aventures et celles de leurs amis fictifs, la famille Brocolis (devenue millionnaire grâce au Loto), on n’apprend pas tant comment devenir riche, mais bien comment les riches fonctionnent : modes de vie, réseaux, solidarité de classe…

Lire la suite...
 
Mercredi, 29 Octobre 2014 11:33

Libre comme Spinoza - Denis CollinDenis Collin, Libre comme Spinoza. Une introduction à la lecture de L'Ethique

Paris, Max Milo, 2014, 288 pages.

On avait tenté, vainement (abandon dès la première page), de lire L'Ethique. Tracassant de se dire qu'on avait loupé quelque chose qui en valait pourtant vraiment la peine. On avait besoin d'une explication de texte (interdépendance, quand tu nous tiens) et c'est fait ! Enfin ça n'est sûrement pas la première, mais voici du 2014, de l'accessible, et en seulement 280 pages, pédagogiquement présenté en suivant le fil de l'original, merci. Sinon, pour le fond, et bien, on ne se trompait pas : ça en vaut le détour. YB

 
Jeudi, 23 Octobre 2014 16:59

Hérétiques - Leonardo PaduraLeonardo Padura, Hérétiques

Paris, Métailié, 2014

620 pages.

Leonardo Padura revient avec un nouveau roman, moins polar mais toujours aussi littéraire, dans lequel nous retrouvons Mario Conde, ex-flic désabusé reconverti dans le commerce de livres rares. Celui-ci est contacté par Elias, venu tout exprès à Cuba depuis New York. Il est le fils d'un Hongrois juif, Daniel Kaminsky, émigré dans un premier temps sur l'île durant l'exode d'Europe au seuil de la Seconde guerre mondiale, puis aux Etats-Unis en 1958, soit juste avant la Révolution. Elias veut éclaircir un certain évènement resté mystérieux dans l'histoire de son père.

Lire la suite...
 
«DébutPrécédent12345SuivantFin»

Page 1 sur 5

Critiques récentes et moins récentes

Sansal Le Village de lAllemandBoualem SANSAL
Le village de l'allemand
Gallimard, 2008

Dans "le village de l'allemand", Boualem Sansal croise les journaux intimes de deux frères d'origines algériennes installés dans la banlieue française. C'est l'occasion pour l'écrivain algérien de dénoncer en vrac l'antisémitisme et le révisionnisme qui touchent la plupart des pays arabes et maghrébins, mais aussi l'islamisation des banlieues françaises et le terrorisme. Un livre dur, terrible.

Ils s'appellent Rachel et Malrich. A la suite de l'assassinat de leurs parents dans l'attaque de leur village quelque part en Algérie, les deux frères vont être amenés à apprendre que leur père d'origine allemande est en fait un ancien nazi qui a officié dans les camps.

Lire la suite...
La coopérative des librairies Basta! existe depuis 1978. Elle répond à une demande exigeante et survit obstinément dans un environnement commercial difficile, dominé par les géants du livre qui laissent peu de place aux petites librairies. Celles-ci ont un rôle primordial à jouer pour lutter contre la standardisation culturelle.

Les ami-e-s

Théâtre 2.21, Lausanne

Théâtre 2.21 Lausanne

Soutenir Basta!



Passer commande

Toutes les critiques

La coopérative

Obsession disques